EPISODE 1

Il y a quelques temps, j’ai suivi la série Bomb Girls qui retrace la vie d’ouvrières d’une usine d’armement au Canada pendant la Seconde Guerre Mondiale. Outre que c’est une excellente série, qui traite pour une fois de l’effort fourni par les femmes et donne une vision de « la guerre de l’autre côté »,  il y a de très beaux costumes dont de nombreux sous-vêtements, de la combinaison, à la gaine en passant par les brassières et toute sorte de panties. Cela m’a donné l’idée de coudre cette fois-ci, à partir d’un patron d’époque :

un soutien gorge du début des années 40

 

soutien-gorge modèle original année 40
Crédit Photo : Mrs Depew

Il se trouve que j’ai hérité, il y a peu, d’un stock de satins et soies anciens dans lequel je devrais trouver mon bonheur pour ce nouveau projet.

Première étape : trouver un patron original.

Mission difficile, voire impossible et rien de ce genre dans les armoires familiales. J’ai donc finalement opté pour un patron digitalisé, ici par Mrs Depew. J’ai jeté mon dévolu sur un soutien-gorge français de 1939, plus pour l’ingénieux système de mise à la taille que pour le modèle en lui-même. En effet, à l’aide d’un patron miniature et d’un jeu de règles, chacune peut dessiner la taille qui se rapproche le plus de son tour de buste. On peut donc à partir d’un seul patron, obtenir plusieurs tailles. Dans l’idée, je trouve cela vraiment chouette !

Système utilisé par patron Mrs Depew
Crédit photo : Mrs Depew

Deuxième étape : dessiner le patron.

Grâce au tutoriel de Mrs Depew, cela semble un jeu d’enfants. Pour les mesures, cela commence bien, une règle correspond juste à ma taille. Par contre, je suis un peu déstabilisée face à ce patron tellement miniature que je le prends au départ pour une illustration. Puis je reste perplexe quant aux marges de couture. Sont-elles incluses ou non et de combien sont-elles ? Le tutoriel et les explications livrées avec le patron sont contradictoires. Une raison de plus de ne pas échapper à la toile !

Après lecture du blog de Mrs Depew, j’en arrive à la conclusion que les marges de couture sont bien incluses dans les patrons de lingerie. N’ayant aucune indication de valeur, je décide qu’elles seront de 1 cm ce qui me parait être raisonnable pour un soutien-gorge (soit 3/8″).

Dessin patron soutien-gorge vintage1


Dessin patron soutien-gorge vintage2

 

Dessiner le patron est aussi facile que prévu et j’ai bien aimé utiliser cet astucieux système. Montre en main, cela a du me prendre 15 mn dont presque 10 pour m’installer !

Dessin patron soutien-gorge vintage3

 

A ce stade, je n’ai pas rencontré de difficultés majeures, la suite nous le dira dans les prochaines étapes de coupe et couture.

Dans le prochain épisode : Claire pourra-t’elle se prendre pour Miss Gladys Witham ?


A propos des marges de couture, si comme moi, vous cousez dans deux systèmes de mesure (impérial et métrique) et que vous avez du mal à jongler ou à vous représenter les équivalences cm/inch, je vous conseille d’aller faire un petit tour sur le blog de Novita et de télécharger l’application gratuite pour Iphone (pour le moment) développée par son mari. Cette représentation visuelle m’enchante au plus haut point ! Thank you so much Mr Novita !

 

Claire Guirlande fleurie

8 Comments

8 Comments on Couture lingerie : soutien-gorge des années 40

  1. Lily Porcelaine
    26 janvier 2015 at 22 h 12 min (2 années ago)

    As-tu réussi à le finir? 🙂

    Répondre
    • Claire
      27 janvier 2015 at 20 h 52 min (2 années ago)

      Hélas non, je n’ai pas avancé d’un pouce. Mais dans ma tête, il est magnifique ! J’espère bien m’y remettre bientôt.

      Répondre
      • Lily Porcelaine
        27 janvier 2015 at 21 h 09 min (2 années ago)

        🙂 Je connais ça!
        Je pense attaquer un soutien gorge Ohhh Lulu dans les jours qui viennent puis tenter celui-ci!

        Répondre
        • Claire
          30 janvier 2015 at 9 h 16 min (2 années ago)

          Ces modèles t’iront à ravir ! Si leur style rétro est vraiment bien, ce ne sont pas les plus précis au niveau de la coupe et le maintien n’est pas extraordinaire. Bonne couture.

          Répondre
          • Elodie
            7 mars 2015 at 8 h 39 min (2 années ago)

            Et bien moi j’ai donc ma réponse, mon 85e/f dans ces petites merveilles de chez ohhhlulu… Ça va pendouiller

            (Et dire que ma sœur fait un bonnet b je suis trop jalouse)

            Bravo pour ce super boulot , j’adore tes créations

          • Claire
            9 mars 2015 at 14 h 54 min (2 années ago)

            Elodie, le maintien n’est effectivement pas le point fort de ces modèles. Merci pour ta visite. A bientôt.

  2. liochka
    26 septembre 2014 at 21 h 54 min (3 années ago)

    J’ai hate de voir la suite ! Si tu aimes ce genre de patron….Il y ceux de la coupe d’or ! Ils fonctionnent de la même façon et tombent assez bien. BIZ eet a très bientôt

    Répondre
    • Claire
      26 septembre 2014 at 22 h 44 min (3 années ago)

      En fait, je trouve cela amusant. Cela me fait le même effet que décrypter un patron en japonais. Du moment qu’il y a du papier, des crayons, « des mystères géométriques » et une technique nouvelle, cela a tout pour me plaire ! Je n’ai jamais essayé la coupe d’or mais cela m’a toujours intrigué.

      Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *