Le syndrome de rentrée semble avoir pour effet de me donner envie de fantaisie. J’ai les mains qui me démangent et les idées qui tourbillonnent dans ma tête. Après une pause d’une année dans mes expériences, je suis à nouveau dans ma période dentelles et frou-frou, à savoir :

Couture de lingerie

ensemble lingerie rétro bleu pois blanc

ensemble lingerie rétro bleu pois blanc

Pour m’adonner tranquillement à mon penchant rétro-nostalgique, quoi de mieux que quelques grammes de satin de soie et de dentelle ? Et puis sous une jolie robe, cela me permet d’assumer ruchés, tissus soyeux et satinés, couleurs « menthe à l’eau » voire une légère tendance pin-up.

Après des premiers essais très satisfaisants de couture de lingerie « moderne » – d’aujourd’hui – j’ai eu envie de coudre une lingerie vintage ou plutôt dans un premier temps, d’inspiration rétro. Mes grands-mères nous ayant quitté, je ne peux plus leur demander leurs impressions sur le confort des modèles que j’ai choisis mais en ferventes adeptes de la gaine et du fameux « Coeur-Croisé de Playtex », j’aurais bien aimé voir leur réactions devant cette nouvelle lubie !

Pour le haut, j’ai utilisé un patron Ohhh Lulu. Je suis tombée sous le charme des créations de Sarah et je n’ai pas vraiment réfléchi à la construction de ses modèles avant d’avoir le patron sous les yeux. Le modèle Jasmin diffère vraiment des modèles du commerce que je porte ou des patrons Sewy que j’ai déjà cousus. Il n’y a ni bonnets, ni armatures. Cela s’approche plus d’une brassière ou d’un bandeau. Dubitative sur le soutien, la forme et le confort, j’ai préféré ajouté quelques éléments « rassurants » : des coques en mousse pré-formées et des baleines dans les coutures de côté.

J’ai choisi une dentelle blanche stretch et un jersey bleu à pois blanc, pour doublure, un jersey de coton blanc, quelques rubans rose thé, et voilà pour le côté rétro !

ensemble lingerie rétro bleu pois blanc


ensemble lingerie rétro bleu pois blanc

Les plus :

  1. Le style est bien celui que j’espérais, désuet mais avec du peps. Je suis contente de mes choix, au moins de coloris.
  2. Les possibilités infinies de ce modèle en matière de créativité : avec ou sans coques, doublé ou non, dentelles aériennes ou jersey, imprimé ou uni : je pense que tout lui va.
  3. Si on ne tombe pas dans le piège de se lancer tête baissée dans l’assemblage sans lire les explications, j’aurai du apprécier la relative simplicité de celui-ci par rapport à un modèle avec armature. C’est cette simplicité apparente qui m’a fait faire bêtise sur bêtise et des petits trous dans la doublure avec mon découd-vite. Leçon n°1 : ne pas pêcher par abus de confiance, toujours lire les explications !
  4. Et si je n’avais pas fait une pause couture lingerie aussi longue qui m’a fait oublier tous les réglages des points de ma machine à coudre, la rapidité de sa réalisation m’aurait certainement enchanté. Leçon n°2 : coudre de la lingerie, ce n’est pas comme le vélo, on oublie très vite !

Maintenant, parlons des points moins positifs ou moins réussis :

  1. Le modèle semblant simple, j’ai voulu aller trop vite. Les marges de couture étant incluses, mes coutures ne sont pas très précises.Il aurait mieux valu que je retrace toutes mes lignes de couture, d’autant plus que j’ai travaillé en inch et que cela reste très approximatif pour moi. Résultat : les finitions ne sont pas parfaites, ce qui ne me plait pas.
  2. Je me suis compliquée la vie en ajoutant des coques par peur de manque de volume et de soutien. A travers la dentelle, leur couleur apparaissait et ce n’était pas très joli. Je les ai donc recouvertes du même jersey que la doublure. J’ai perdu du temps et la dentelle accroche sur cette doublure.
  3. Le jersey à pois est trop extensible et dans tous les sens. Il est trop mou, occasionnant des petits plis non prévus.

Je ne suis pas certaine que je vais beaucoup le porter, parce qu’en perfectionniste accomplie, j’estime qu’il n’a pas passé mes tests de contrôle qualité.

Comme décidément, j’adore ce style, je ne vais pas m’avouer vaincue par un morceau de jersey sans tenue. Je compte bien recommencer avec des tissus de meilleure qualité et quelques ajustements que la couture d’une toile aurait fait apparaître … Pas de commentaires, s’il vous plait.

Pour le bas, je suis plus satisfaite de moi. Je dis de moi, car il s’agit de mon premier modèle de lingerie dessiné maison : un slip brésilien baptisé Gabriella (qui a dit Ronaldo ?). Plus échancré sur les hanches et moins couvrant sur le popotin qu’une culotte,  c’est d’ailleurs la définition d’un brésilien ! Et comme la magie du sur mesure a encore une fois opéré, il est très confortable. Curieusement, le jersey ne semble pas trop extensible pour le modèle. Pas de commentaires, s’il vous plait.

ensemble lingerie rétro bleu pois blanc

J’ai profité des chutes de tissus pour coudre un masque de repos. J’ai enfin compris son utilité depuis que je dors dans des hôtels sans volets lors de mes déplacements professionnels. Patron maison également.

ensemble lingerie rétro bleu pois blanc

Pour Corine : je ne pousse pas encore le vice à assortir ma culotte à ma tasse de thé !
Claire Guirlande fleurie

12 Comments

12 Comments on Couture lingerie : un ensemble rétro

  1. Sarah
    6 avril 2015 at 15 h 27 min (3 années ago)

    magnifique! j’espere en faire d’aussi beau un jour…

    Répondre
    • Claire
      7 avril 2015 at 9 h 45 min (3 années ago)

      Il n’ y a pas de raison ! Ce n’est pas si difficile, il faut se lancer et persévérer. A bientôt

      Répondre
  2. Marie Poisson
    26 septembre 2014 at 20 h 05 min (3 années ago)

    J’ai pas mal étudié la question, c’est à dire de faire un soutien gorge moins classique, avec ce côté rétro, pas d’armature apparente… Je suis arrivée à la conclusion que je devais faire un soutien gorge classique (avec ou sans mousse) dans du tissu de doublure, ce voile non extensible ou stabilisateur, et ensuite recouvrir avec une « seconde peau » à laquelle je pouvais donner le style que je veux. Et là tu peux tout envisager, des drapés même.
    En fait c’est uniquement la partie avant qu’il faut faire en doublure, le dos reste extensible, mais de la même manière il peut être recouvert. Je sais pas si je suis claire.

    Répondre
    • Claire
      26 septembre 2014 at 22 h 23 min (3 années ago)

      Marie, j’ai tout à fait compris ce que tu décris et j’en suis arrivée aux mêmes conclusions que toi. Je crois cependant qu’il faut garder les mousses pour que la seconde couche drapée ou non, ne vienne pas trop écraser la forme générale du soutien-gorge. Maintenant, reste à passer à la pratique. C’est un domaine passionnant, tu ne trouves pas ?

      Répondre
  3. Aller sur ici
    24 septembre 2014 at 17 h 54 min (3 années ago)

    Merci à toi pour le partage, je dit simplement bravo

    Répondre
  4. Siana
    24 septembre 2014 at 11 h 08 min (3 années ago)

    Superbe ! C’est une très belle réalisation ! Ça donne très envie de s’y mettre, mais ça m’a l’air très compliqué ! Bravo à toi !

    Répondre
    • Claire
      24 septembre 2014 at 14 h 22 min (3 années ago)

      Ce modèle n’est pas très compliqué. Il faut savoir coudre des coutures princesses et poser de l’élastique ! Donc si cela vous tente, allez-y. Merci à toutes pour vos messages.

      Répondre
  5. Lily
    23 septembre 2014 at 23 h 42 min (3 années ago)

    C’est magnifique, j’adore le côté rétro et l’association des tissus. J’étais déjà passée sur ton blog sans laisser de message sur ton modèle « moderne »et tu fais parties des blogueuses qui m’ont motivées à sauter le pas et tenter l’expérience « coudre sa propre lingerie ».
    Un énorme BRAVO pour tes réalisations et tes photos car ce n’est pas si facile de les mettre en scène.

    Répondre
    • Claire
      23 septembre 2014 at 23 h 55 min (3 années ago)

      Merci Lily pour ton message, cela me fait plaisir que tu te sois lancée. Comme tu le dis si bien, c’est une expérience ! Et faire des expériences, c’est ce qui me plait et me motive tous les jours. A bientôt.

      Répondre
  6. Galinette
    23 septembre 2014 at 20 h 04 min (3 années ago)

    C’est vraiment superbe!!! Je suis jalouse!! J’aimerais beaucoup savoir faire ce genre de choses.

    Répondre
  7. liochka
    23 septembre 2014 at 13 h 39 min (3 années ago)

    Géniale !!!! Elle est super mimi ta lingerie ! Je suis admirative !!! Coudre de la lingerie, n’est pas donné à tout le monde. C’est une dommaine dans lequel, je nose m’aventurer.

    Répondre
  8. Saria
    23 septembre 2014 at 12 h 58 min (3 années ago)

    Oh c’est trop chou ! Dommage que le tissu ne convienne pas…

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *